Gestion du temps : arrêtez d’être sous l’eau et remontez à la surface.

Gestion du temps : arrêtez d’être sous l’eau et remontez à la surface.


Un grand merci à Jakob Owens pour les visuels

Vous êtes sous l’eau ?  Remontez vite à la surface !


Si ce n’est pas nous même, nous connaissons toutes et tous des gens accros à leur travail, qui ne comptent pas leurs heures. Certaines personnes démarrent leurs journées très tôt ou finissent très tard, d’autres passent la plupart de leur temps libre devant leur ordinateur, d’autres combinent ces pratiques toxiques sur de longues périodes.


Le travail intense doit rester une pratique d’exception.

L’équilibre parfait n’existe pas, la journée parfaite non plus et c’est sans doute la moyenne de notre rythme de vie qui fait de nous qui nous sommes. Lors de la création de KLEVR, nous avions rencontré beaucoup de dirigeants pour récolter un maximum de conseils afin de sécuriser notre première année. Ces derniers insistaient beaucoup sur la notion de sacrifice. 

Selon eux, toute activité professionnelle implique des sacrifices. Mais une fois que l’on engage la discussion, on comprend vite qu’il faut lire entre les lignes:  ces sacrifices ne doivent être que périodique si on veut jouer sur le long terme.


Tout est une question de dosage.

C’est un conseil largement applicable dans les métiers du consulting. Ils sont soumis à des charges de travail très variable selon les périodes de l’année et des projets en cours. Il ne faut donc pas chercher un rythme stable qui n’existera jamais, mais de compenser des périodes de suractivité par des périodes plus calmes. 

Il est donc nécessaire de distinguer les accros au travail des bons professionnels. Ceux qui travaillent pour fuir une facette de leur quotidien et ceux qui travaillent pour faire face à des enjeux professionnels ponctuels, à une intensité passagère. 


Posez vous les bonnes questions.

La limite entre ces deux typologies de profil est assez complexe à définir et c’est donc à vous de vous poser les bonnes questions. Nous en avons sélectionné quelques unes pour vous aider à avancer dans la bonne direction: 

  • Quelle est selon vous le nombre d’heures hebdomadaires “soutenables” sur le long terme?
  • Est-ce que vous savez distinguer les périodes de suractivité des périodes normales? 
  • Est-ce que votre entourage vous soutient dans vos périodes de suractivité? 
  • Est-ce que vous soutenez votre entourage dans vos périodes normales de travail? 
  • Est-ce que vos périodes de “sacrifices” sont assumées ou subies?  

Sachez donc convenablement identifier si vous êtes acteur ou victime de votre agenda. Votre priorité absolue doit être de maintenir le contrôle de votre activité et de savoir identifier très rapidement les instants où vous perdez ce contrôle pour pouvoir rebondir très rapidement. C’est cette capacité à rebondir qui fera toute la différence.


Besoin d'outils et de ressources ? 
D
écouvrez notre bibliothèque gratuite de templates dédiés aux consultants.  



Tous droits réservés - 2019 KLEVR