Indépendant versus salarié : tour d’horizon

Indépendant versus Salarié: tour d’horizon


Un grand merci à NordWood Themes pour les visuels

Les vies professionnelles ne sont plus linéaires. Au contraire, elles se fragmentent et les changements de parcours se multiplient. Passer d’un emploi salarié à l’indépendance est une option à envisager. Les 30-49 ans sont d’ailleurs en tête de la dynamique entrepreneuriale*. Les raisons sont multiples et toutes n’ont pas la même pertinence. Faisons ici un tour d’horizon des caractéristiques de l’indépendance versus le salariat.


Comparez la nature des missions

L’intérêt pour ce que vous faites constitue un critère déterminant. En la matière, indépendance et salariat n’offrent pas le même type d’opportunités. Etre indépendant rime avec multiplicité des clients et variété de problématiques. C’est un exercice stimulant intellectuellement. Le spectre d’intervention est large et varié. Votre appétence à butiner doit être forte.

En entreprise, on pourrait dire que le spectre est plus profond: au fil des années, vous avez plus de possibilités d’aller au fond des sujets et d’approfondir les problématiques de l’entreprise. Et cela, même en changeant de poste car toute entreprise n’a, au fond, que quelques sujets vraiment fondamentaux qui reviennent constamment sur la table. Par ailleurs, vous avez plus accès aux décisions stratégiques car en tant qu’indépendant, vous proposez mais c’est votre client qui dispose.


Comparez l’autonomie et la liberté

Bien entendu, l’autonomie est plus grande côté indépendance. Cela étant, les clients ne sont parfois pas plus faciles à gérer que les managers. Et il existe des postes en entreprise qui bénéficient de conditions d’autonomie particulièrement attractives surtout quand celles-ci se développent à mesure que la confiance à votre égard se renforce.

Reste la liberté. Elle est souvent le maître-mot de l’aspiration à l’indépendance. C’est une motivation légitime mais elle ne doit pas cacher une réalité de discipline. Certes, personne ne vous attend chaque jour à la même heure devant le même bureau, mais justement! Rien ne va se passer si vous n’adoptez pas une régularité qui s’apparente beaucoup au rythme salarié.

Par ailleurs, la liberté peut d’autant plus s’exercer en tant qu’indépendant que vous avez le choix de vos clients. Dans le cas contraire, elle est vite relative. Enfin, la question des vacances: entre congés payés et vacances, certes, à la carte mais connectées et sans solde, balle au centre !


Comparez les potentialités d’évolution

En matière d’évolution, le match ne se joue pas tout à fait avec les mêmes règles. En entreprise, l’évolution se fait de façon verticale. Même si les experts et autres charges de mission ont leur place, les évolutions restent intimement liées à une progression managériale. La capacité à manager, à comprendre l’organisation et à décider sont donc les compétences à développer. Aussi intéressantes soient-elles, elles restent cantonnées à une sphère restreinte. 

Etre indépendant en revanche exige de développer une plus grande palette de compétences. Définir une offre, gérer tous les aspects du métier depuis la compta jusqu'au commercial, pas une facette n’est laissée de côté. Le challenge est  plus grand, tout comme l’opportunité de se former et d’évoluer.

Comparez les conditions de travail

Travailler en équipe, manager des collaborateurs: si ce sont des critères motivants pour vous, alors le salariat est probablement une bonne option. Le salariat reste en effet une aventure humaine à plusieurs avec son lot de difficultés et de gratifications. A l’inverse, être indépendant est une posture individuelle qui a d’autres avantages. S’associer en tant qu’indépendant ou même rejoindre un réseau est bien sûr une option pour pallier au besoin de collaboration. Il n’empêche que les conditions de l’association sont beaucoup plus délicates. Il n’y a dans ce cas pas d’employeur pour jouer l’arbitre et il est nécessaire de revisiter plus régulièrement les conditions de l’association et les aspirations des uns et des autres. 

Un point important est la volonté ou la velléité de s’identifier au groupe. En effet, travailler pour le compte d’une entreprise implique une part d’identification avec l’employeur. L’adhésion aux valeurs de l’entreprise est fondamentale. En tant qu’indépendant, vous êtes responsable des valeurs qui vous animent et inspirent votre action. C’est vous qui gérez le cadre.

Comparez les conditions financières

D’un point de vue de la stabilité financière, la balance penche nettement en faveur du salariat. Il offre la certitude de recevoir chaque mois, à date fixe, une somme négociée avec l’employeur. L’indépendance, quant à elle, exige une gestion de votre trésorerie: des mois avec et des mois sans. Cela implique parfois une relance des clients, car le tout n’est pas de facturer mais d’être payé ! Or tous les clients ne se valent pas et certains sont plus consciencieux que d’autres.

Pour ce qui est du volume de rémunération, la balance ne penche pas nécessairement d’un côté ou de l’autre. Côté salariat, une très bonne négociation au moment de l’embauche est cruciale car elle conditionne pour beaucoup le niveau de salaire tout au long du parcours dans l’entreprise. A l’inverse, côté indépendance, les négociations vont bon train ! Chaque client, chaque contrat est l’occasion de négocier. Mais estimer la valeur de votre travail en tant qu’indépendant et savoir le valoriser sont des compétences qui engagent beaucoup plus votre personne. 

Comparez le sens de votre travail

Le Graal que chacun recherche: faire un travail qui a du sens. Il faut reconnaître que l’entreprise a de plus en plus de mal à pourvoir à ce besoin vis-à-vis de ses collaborateurs. Plus occupés par le comment que le pourquoi, les dirigeants peinent à définir une vision et cela a un effet délétère. Cela étant, une fois indépendant, donner du sens à votre travail est de votre responsabilité et ce n’est pas plus simple. Le sens est à rechercher en vous d’abord, il fait écho à vos propres aspirations et valeurs. C’est un travail de fond et sa résolution, la clé pour un choix éclairé pour l’indépendance.

Salariat et indépendance ont chacun leurs avantages et inconvénients. Naviguer entre les deux est d’ailleurs un choix possible en fonction des phases de vie. Et finalement, le critère le plus pertinent à retenir pour l’indépendance est l’appel intérieur! C’est cet appel en vous de réaliser un métier sur-mesure avec la possibilité de combiner plusieurs facettes de vous qui est la meilleure raison de vous mettre à votre compte.


Besoin d'outils et de ressources ? 
D
écouvrez notre bibliothèque gratuite de templates dédiés aux consultants.  


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Tous droits réservés - 2019 KLEVR