7 clés pour booster sa carrière d’indépendant(e)

7 clés Pour booster sa carrière d’indépendant(e)


Un grand merci à Chuttersnap pour les visuels

Vous avez eu l’audace de sauter le pas, bravo! Vous êtes désormais un(e) entrepreneur(e) indépendant(e). Cette vie professionnelle-là est grisante tout autant qu’exigeante. A vous d’entretenir les meilleures conditions pour développer votre activité et vous épanouir dans cette carrière. Voici 7 clés qui sont autant de bonnes pratiques à adopter et de lignes de conduite à tenir pour vous aider à réussir en tant qu’entrepreneur indépendant.


Soyez guidé par le sens

Le sens qu’a pour vous votre activité est ce qui permet de la rendre pérenne. Avec le sens vient la motivation, le souffle et même la passion. C’est ce qui permet également d’accepter les sacrifices exigés ou de se dépasser. Le sens est à la fois la source où puiser votre activité et ce qui l’irrigue au quotidien. En effet, c’est votre singularité qui fait que tel ou tel sujet a du sens pour vous. C’est aussi cette singularité, fruit de votre personnalité et de votre histoire, qui fait votre différenciation auprès de vos clients. C’est un cercle vertueux : un sujet a du sens pour vous du fait de votre sensibilité, elle rend votre approche singulière et et vous permet de vous démarquer vis à vis des autres et faire la différence auprès des clients.

https://www.youtube.com/watch?v=f6nxcfbDfZo


Développez une vision

Comme tout entrepreneur indépendant, vous devez avoir une vision. Il n’est pas indispensable que vous l’ayez dès le démarrage mais progressivement vous devez en développer une qui sera votre “signature”, à l’image des grands chefs qui sont reconnus pour des plats emblématiques.  Fréquemment, la ou les première(s) mission(s) des indépendants émane(nt) du premier cercle de leur réseau. C’est un moment important pour développer des convictions et progressivement trouver sa marque de fabrique, prendre conscience de ce qui crée le plus de valeur pour ses clients parmi ses compétences. Si vous avez forgé votre vision avant votre première mission, il vous faudra malgré tout la confronter au réel et dans tous les cas elle sera le fruit à la fois de votre spécificité et de la réalité terrain.


Restez flexible

Tout en ayant une vision qui vous démarque, l’indépendance nécessite une part de flexibilité. C’est un savant cocktail entre patience, conviction et flexibilité qui crée les conditions de la réussite . Sachez patienter et ne pas remettre en cause vos convictions au premier échec venu. Le succès peut mettre du temps à venir et il faut tester suffisamment longtemps sa vision avant de la remettre en question. Dans le même temps, réussir en tant qu’indépendant suppose de s’adapter à ses clients et de saisir les opportunités qui se présentent même si elles ne correspondent pas tout à fait à ce que vous aviez projeté. Ces expériences peuvent par ailleurs vous permettre d’ajuster vos convictions. En matière de flexibilité, la suggestion de Richard Branson est intéressante : “Si quelqu’un vous offre une opportunité incroyable mais que vous n’êtes pas sûr de pouvoir le faire, dites oui – alors apprenez comment le faire plus tard !”


Gérez le risque financier

C’est le premier frein pour se mettre à son compte. Celui que tant de salariés pointent pour rester là où ils sont. Et pourquoi le nier : avoir un salaire régulier et constant apporte une sécurité satisfaisante que l’indépendance ne permet pas. Face à cela, réussir en tant qu’entrepreneur indépendant suppose de gérer le stress financier. Être prêt à contraindre son niveau de vie et avoir assez d’épargne, si ce n’est pour le dépenser, mais au moins pour ne pas se sentir face à un couperet, est décisif. La clé en la matière est d’éviter qu’une pression financière n’ait d’impact négatif sur les missions acceptées, les tarifs proposés, la confiance en soi, voire l’intégrité. Par ailleurs, une certaine pression financière peut être un bon moteur pour activer sa motivation.  Là encore, être indépendant amène à se découvrir et à tester ses limites.

Lien vers outil de simulation financière:  http://bit.ly/2RzMJOz

Soyez à l’écoute de vos ressentis

Dans les premiers temps, les inquiétudes face à l’inconnu sont normales. Les doutes sont nombreux et légitimes : nouvelles missions, positionnement, relation client, développement du réseau, tout est à inventer. C’est une aventure qui commence avec son lot d’incertitudes. Jusque là, rien d’étonnant à ce que l’angoisse fasse partie de l’aventure. A fur et à mesure, la maîtrise s’installant, vous devez être à l’écoute de ce que la vie d’indépendant suscite vraiment en vous. Est-ce que cette vie-là vous plaît et vous épanouit? Est-ce que vous ressentez qu’elle correspond à vos besoins? Ce sont de bonnes questions à se poser pour pérenniser votre activité et avoir la confiance que vous êtes sur le bon chemin.

Entretenez vos compétences

En tant qu’indépendant, vous êtes votre meilleur investissement. La mise à jour des compétences ou l’intégration de nouvelles doit faire partie de vos priorités. Quel que soit le secteur dans lequel vous évoluez, les évolutions technologiques ou réglementaires nécessitent de faire une veille régulière. Par ailleurs, étoffer son offre et la faire évoluer permet d’entretenir son attractivité auprès de clients que l’on a déjà accompagné. Vous avez déjà leur confiance et vous pouvez les guider vers de nouvelles approches sur lesquelles vous avez vous-même investi. C’est une bonne façon de mettre en application et de vous aguerrir.

Développez des relations de qualité

Quand on veut réussir, “ce que l’on connaît” compte autant sinon plus que “qui l’on connaît”. Cette expression met en exergue l’importance du réseau. Et c’est vrai : c’est un vecteur essentiel à exploiter. Mais que faut-il entendre par réseau? En la matière, la quantité ne remplace pas la qualité. Il faut que vos relations vous connaissent ou vous fassent suffisamment confiance pour vous recommander ou faire appel à vos services. Il faut donc entretenir les liens : prendre des nouvelles régulièrement, se voir en face à face, aller déjeuner, surtout quand vous n’avez rien à demander et que tout va bien. Il sera d’autant plus aisé de solliciter une de vos connaissances que vous avez tissé une relation proche avec lui/elle.

Et si vous voulez en savoir plus sur vous et votre capacité d’entrepreneur, l’institut Gallup a mis au jour 10 talents nécessaires pour être entrepreneur.

http://workstrengths.com/blog/do-you-have-the-ten-talents-necessary-to-be-an-entrepreneur


Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Tous droits réservés - 2018 KLEVR